Escapade entre le Québec et l’Ontario – Partie 1

Escapade entre le Québec et l’Ontario – Partie 1

Pont de Québec ® André Lapointe

Serkan m’a demandé de partir quelques jours en vacances avec lui et il m’a dit, que je pouvais choisir la destination. Vu que j’avais déjà réservé deux nuits au Novotel de Toronto pour la fin de semaine du 4 au 6 juillet, je me suis dit que je vais faire un itinéraire en Ontario et finir ça à Toronto. J’ai fait l’itinéraire suivant : Montréal – Prince Edward County – Parc Algonquin – Péninsule de Bruce – Toronto. Sa réponse fût…  » Ah non, pas l’Ontario ». Au départ il voulait aller au Manitoba…

Alors, j’ai regardé une autre destination. Et par chance, j’ai vu un post d’un ami sur Instagram qui était en vacances à Baie St-Paul ! Tiens, ça serait pas pire ça… en plus il y a une promo chez Fairmont- deux nuits pour le prix d’une – pourquoi ne pas en profiter ?

Départ pour la ville de Québec, le 30 juin. Nous avons réservé à l’hôtel Best Western Premier Hôtel Aristocrate. Je dois avouer que je deviens pas mal bon avec les promo… J’ai vu passer une promo avec les hôtels Best Western : une carte cadeau acheté au montant de 100,00$, une carte cadeau de 20,00$ en prime, alors, devinez ce que j’ai fait. L’hôtel est très bien. Il y a même une piscine que nous n’avons pas utilisée, vu que nous avons oubliés nos costumes de bain) et les clients peuvent réserver une plage horaire pour s’y baigner (Ah la Covid).

Le service était très bien, chambre propre et assez moderne. C’est un hôtel à considérer lors de votre prochain séjour à Québec, car il est situé aux abords des autoroutes (mais ne vous inquiétez pas, il n’y a aucun bruit dans la chambre). Et le personnel est vraiment gentil.

Dès notre arrivée à Québec, j’ai eu un « message » dans ma voiture, pour me dire qu’il manquait du liquide à frein… panique totale ! Je me voyais devoir annuler les vacances ou faire réparer immédiatement le tout sur place. J’ai demandé à la préposée si elle pouvait me conseiller un garagiste dans les environs. Elle m’a montré où elle va pour la réparation de sa voiture (en face de l’hôtel). Nous nous y sommes rendus, expliqué le problème au gars qui était au comptoir – mécanicien j’imagine – il est venu voir et il a ajouté du liquide à frein et ce, gratuitement ! C’est rare, mais il fallait le souligner et je vais même vous donner le nom du garage pour l’excellent service qui nous a rendu : Centre de l’auto Sillery.

Un oiseau à l’Aquarium de Québec ® André Lapointe

Ce soir, nous allons aller manger dans le vieux Québec, avec notre amie Marie-Josée, mais pour le moment, on se cherchait quelque chose à faire. Nous avons pris la voiture pour aller vers la promenade Samuel-de-Champlain. Boom ! j’ai raté la sortie et on se retrouve dans le stationnement de l’Aquarium de Québec. Serkan me dit, « Bah on pourrait y aller ? » Dans ma tête, je me suis dit, « ça doit être cher »…. mais finalement, le prix est abordable (21.00$ et vous avez droit à un rabais si vous êtes membre CAA).

En ce temps de COVID-19 .. oui encore elle… l’aquarium n’est pas ouverte complètement : il n’est pas possible de voir les ours blancs en autres. Mais l’avantage c’est qu’il y a moins de monde et c’est ce qui fait en sorte, qu’on peut s’attarder devant un lieu plus longtemps et prendre son temps pour les photos. L’aquarium n’est pas seulement un endroit où on ne retrouve que des poissons, c’est plus un mélange de petits (et plus gros) animaux ainsi que des mammifères Marins et des poissons, donc certain sont dans un tunnel vitré, qui n’est pas mal intéressant (moins que celui de Toronto par contre). La visite se fait via un chemin préétabli – en suivant les flèches – que la majorité des gens ont respecté. En somme, une visite de l’aquarium vaut la peine si vous avez de jeunes enfants, ou comme nous, si vous cherchez quelque chose à faire, après avoir vu Québec une cinquantaine de fois.

Après cette visite de l’aquarium, il nous restait encore du temps avant de rejoindre notre amie. Cette fois ce sera la bonne, on va à la promenade Samuel-de-Champlain ! Situé à quelques minutes de l’hôtel (tout comme l’aquarium d’ailleurs), cette promenade possède des stationnements gratuits tout le long de ses quatre kilomètres. Nous avons choisi le premier que nous avons trouvé. Nous avons vraiment commencés au début de la promenade (tout près des ponts de Québec et Pierre Laporte) et nous avons explorés la promenade pendant un bon bout de temps – non, nous n’avons pas fait les quatre kilomètres – avant de revenir sur nos pas. C’est une excellente idée d’avoir élaboré ce genre de promenade, car la vue sur le St-Laurent est superbe et aussi il y a plein de bancs public pour se reposer et se détendre. Faire de longue marche c’est bon pour la santé et si vous êtes avec un ami, en profiter pour jaser de tout et de rien et voilà, vous avez fait deux ou trois kilomètres sans vous en rendre compte.

Il est temps d’aller rejoindre notre amie à la place d’Youville. Un coup sur place, on ‘zieute’ pour un restaurant et notre choix c’est arrêté aux Trois Garçons – restaurant que j’avais déjà essayé avec Marie-Josée lors d’un passage antérieur à Québec – et cette décision, fût heureuse. Après quelques cocktails et un repas succulent – le coût en moyenne est de 50,00$ – pour le repas et les boissons – c’est assez raisonnable. Bien repus, nous nous sommes quittés et nous espérons se revoir bientôt.

De retour à l’hôtel, nous avons eu une très bonne nuit. Au matin, nous avons pris notre déjeuner au Restaurant La Fenouillière – restaurant très bien classé – et c’est sans regret ! Le déjeuner était vraiment exceptionnel. Je vous le recommande – car le restaurant quoique attachée à l’hôtel, il est en premier lieu un restaurant à part entière.

1er juillet. Bonne fête du Canada ! Serkan veut faire un tour au Winners… désolé les magasins sont fermés en ce jour de fête. Alors, on prend la route pour aller vers Baie St-Paul. Situé à plus de 100 kilomètres de notre hôtel, on prend l’autoroute 40, pour ensuite continuer sur la 138. Baie St-Paul est un village-relais de la région très touristique de Charlevoix. 

Vu sur le fleuve ® André Lapointe

Son centre-ville est typique de ces petits villages touristiques on y retrouve – en plus de nombreux touristes – de nombreux bars, des restaurants et des boutiques artisanales. Nous avons lu, qu’il y avait aussi dans les alentours un chemin « agroalimentaire » … nous y avons acheté, du miel (Miel des Ruisseaux) chez Cidrerie Vergers Pedneault et du fromage chez Laiterie Charlevoix (Fromage en grain Charlevoix et fromage à pâte ferme de Fromagerie Bergeron). La faim se faisant sentir, on décide de se trouver un restaurant. Notre choix : Chez Pineault. un petit restaurant qui offrent des bières locales et la nourriture est assez simple. Notre verdict ? Les bières étaient bonnes, mais la bouffe ordinaire. 

Un fait intéressant… c’est ici à Baie St-Paul qu’a débuté le Cirque du Soleil, qui se nommait à l’époque « Club des Talons hauts ». 

Notre prochaine destination est La Malbaie, où nous allons passer les deux prochaines nuits au Manoir Richelieu, un hôtel 5* de la chaîne Fairmont. mais avant faut-il s’y rendre… 

Un petit 44 kilomètres pour se rendre à notre destination… ça va… mes freins ont survécu aux nombreuses côtes entre Québec et Baie St-Paul, j’imagine que le reste du chemin ne doit pas être pire ! Hé non… c’est aussi pire ! – mais heureusement les freins ont résisté – mais pour combien de temps ? 

Il y avait beaucoup de motos sur la route et heureusement peu de camions lourds. Ce qui fait en sorte que j’avais moins de stress lors de la montée des côtes – avec une manuelle ce n’est pas toujours évident – et devoir rétrograder la vitesse pour nous permettre d’avancer… lol. Sur le chemin, nous avons fait un arrêt au Belvédère de Baie St-Paul pour une vue imprenable sur l’île aux Coudres et le fleuve et une pause à Saint-Irénée. 

Plage à St-Irinée ® André Lapointe

Saint-Irénée est à peu près à moitié chemin entre Baie St-Paul et La Malbaie. Cette région possède une belle plage publique – et un très beau quai – où l’on peut se détendre en admirant la beauté du fleuve et de son paysage. 

C’est aussi à Saint-Irénée qu’on retrouve le Domaine Forget de Charlevoix. Reconnu à travers le Québec, le Canada et même le monde, pour son festival international de concert classique, ce lieu est magique ! En plus des nombreux concerts, on y trouve une magnifique promenade agrémentée de sculpture, promenade que nous avons emprunté pour une marche de santé et ce fût très reposant. 

Dernier sprint pour arriver à La Malbaie… nous voilà enfin ! 

Les affiches qui indiquent que nous sommes tout près du Fairmont Le Manoir Richelieu se dressent devant nous. Nous avons très hâte de voir ce fameux Manoir, donc nos amis nous en parlent depuis des années. 

Le foyer du Manoir Richelieu ® André Lapointe

J’avais téléphoné au Manoir, quelques jours avant notre arrivée pour leur poser quelques questions suite à un frais d’expérience villégiature en plus de leur tarif de la chambre 

une description se retrouve sur leur site internet donc en voici quelques extraits :

  • Accès Internet d’affaires illimités (Internet supérieur pour les membres du programme de fidélité ALL)
  • Stationnement extérieur
  • Trousse santé (gants, masque, liquide désinfectant) 

Mon point concernait surtout le  » Stationnement extérieur » qui était inclus dans le frais d’expérience villégiature. Je voulais une confirmation que le stationnement était gratuit. On m’a bien confirmé qu’il était gratuit, mais que cela ne concernait que les stationnements hors site de l’hôtel. Lorsque j’ai demandé si ces stationnements étaient loin de l’entrée, la réponse fût  » entre six et quinze minutes de marche » .

Donc, le premier stationnement que l’on voit est le numéro sept (7), on y voit déjà pas mal de voitures alors on décide de s’y trouver un espace libre pour y laisser notre voiture. Pour votre information, ce stationnement se trouve à moins de cinq minutes de marche de l’entrée du Fairmont. Mais fait intéressant, vu que le Casino est fermé, il était aisément facile d’y trouver un espace, mais on m’a dit qu’en temps normal, ces stationnements gratuits sont envahis par les nombreux clients du Casino. Vu qu’il n’y a aucun suivi (vignette ou autres) de la part de l’hôtel pour assurer une place de stationnement garantie à leurs clients. 

Arrivé à l’entrée du Manoir, le portier, ouvre la porte et prends notre température – via la main – avec une machine. Ce rituel aura lieu à quelques reprises lors de notre séjour. On retrouve dans le grand Lobby et à plusieurs endroits, donc les ascenseurs, de nombreux distributeurs de gel antibactérien. 

Le service à la réception fût polie et cordiale. Le personnel vous explique bien, les mesures prises suite au Covide-19, que le ménage ne sera pas fait lors de votre séjour, mais qu’en revanche, un simple coup de téléphone à la réception vous permettra de recevoir tout le nécessaire (serviette, savon), ils vous avisent aussi des activités possibles ou non ainsi que les horaires des restaurants sur place. On nous avise même que si nous avons le souhait de manger dans un de leurs deux restaurants, il est fortement recommandé de réserver, car les places sont limités. Et effectivement, dès que notre « check in » fût terminé, nous avons essayé de réserver au ‘St-Laurent », pour le soir même et il était complet. 

Le Manoir possèdent plus de 405 chambres. Et la nôtre était située au premier étage, elle comprend deux lits doubles, une TV de 42″, une machine à café Nespresso, du Thé, une bouilloire, un mini-bar. La chambre est assez grande, avec une décoration très classique et contrairement à d’autres hôtels, les prises électriques ne sont pas accessibles facilement. C’est un détail, mais pour des gens comme moi qui utilise énormément son cellulaire, avoir une prise proche du lit est très pratique. Dans la salle de bain, de taille raisonnable, on y retrouve le matériel nécessaire à son hygiène personnelle. La vue de la chambre donne sur l’entrée de l’hôtel et l’insonorisation est acceptable. 

Le Manoir Richelieu offre une vue splendide sur le fleuve. On retrouve sur les terrasses de l’hôtel de nombreuses chaises pour se reposer ou pour simplement admirer la beauté du paysage. Justement, une de ces terrasses est parsemé de Canon, ce qui lui confère une allure de ‘forteresse” et sur une autre on y voit des explications sur le système solaire. Et c’est aussi de ce lieu que vous pourriez débuter votre randonnée via le sentier des planètes. Une randonnée très agréable, en passant. À noter que la grande majorité des activités sont disponibles ; les piscines (intérieur et extérieur), le golf, le tennis, le spa, le gym. Lors de mon séjour le Casino était malheureusement fermé, mais une ouverture était prévue dans les jours suivants. 

Pour notre premier repas, nous n’avons eu que le choix de le prendre au restaurant « Bellerive » qui offrent en soirée un buffet – de 18h00 à 20h30 – au coût de 30,00$ par personne plus les frais habituels (taxes et pourboire). Le service se fait par le personnel. Vous vous présentez devant les comptoirs de nourriture et vous avisez la personne de vos choix. Ce système rend le service un peu lent, car on doit faire la queue, mais heureusement le choix n’est pas immense ; une viande, un poisson, un choix de pâtes, des légumes, des pommes de terre, du fromage, salade et une panoplie de desserts. En ce qui concerne la saveur des mets… ça reste un buffet ! Rien pour se péter les bretelles.

 Le Fairmont Le Manoir Richelieu, n’aurait probablement pas été mon premier choix, s’il n’y avait pas eu de promotion de la part de Accor all Hotel, car on doit se l’avouer, la tarification de cet hôtel n’est pas pour toutes les bourses, mais notre expérience au Fairmont Le Manoir Richelieu fût un très grand succès. Nous avons adoré l’expérimentation d’un hôtel de cette catégorie, son site spectaculaire, son personnel dévoué, ses nombreuses activités, que nous aurions aimés profiter plus, mais en séjour de deux nuits, en plus des visites des environ c’est peu pour découvrir et utiliser tout ce que cet hôtel offre à ses clients.

Nous avons passé la première soirée aux alentours du Manoir et honnêtement, nous nous sommes couché assez tôt. 

Je me lève toujours très tôt… ce qui n’est pas le cas de Serkan… alors j’ai attendu qu’il se réveille, pour qu’on puisse aller déjeuner. Il a suggéré une boulangerie au joli nom de Boulangerie Pains d’exclamation! 

Notre déjeuner était très bon et avec des prix raisonnables. 

Nous avons pris la route 138 vers Tadoussac. Entre La Malbaie et Tadoussac, il faut compter au moins 80 kilomètres, incluant la partie en traversier, qui en passant est gratuit. Au traversier, à Baie Sainte-Catherine, nous étions la troisième voiture dans la file d’attente, donc nous étions la première voiture dans une des rangées. Sur le traversier, à cause de la Covid-19, il était demandé de rester près de sa voiture. Donc, le fait d’être en première ligne, ce qui nous a permis de voir le trajet. 

Notre avons fait notre premier arrêt à la réserve naturelle du Parc-Languedoc, plus précisément à la Pointe Rouge. Il n’y avait pratiquement personne, sauf un jeune qui promenait son chien. Nous avons suivi le sentier, jusqu’à un endroit perché sur des rochers et nous avons retrouvé, le jeune homme. La vue sur le fleuve est spectaculaire, ainsi que la vue sur Tadoussac. De cet endroit, on pouvait admirer, également, l’hôtel Tadoussac. 

Les Dunes de Tadoussac ® André Lapointe

Le prochain arrêt sera les dunes ! Après quelques minutes en voiture, nous y voilà. Un chemin traverse les dunes jusqu’au stationnement, où la vue sur le fleuve est tout simplement magique. Un endroit où l’on peut passer des heures à contempler le paysage et ou certain , plus aventureux, descends les « falaises » pour se rendre à la plage, ce que naturellement, nous n’avons pas fait ! 

On se dirige par la suite, vers le « centre-ville » de Tadoussac, pour y découvrir la Chapelle de Tadoussac. Une chapelle qui date de 1747, il ne fallait pas manquer ça. Dommage que nous ne pouvions pas la visiter lors de notre visite et qu’il y avait des travaux tout juste devant la chapelle… Cette chapelle, se trouve au coin de l‘hôtel Tadoussac. L’hôtel est majestueux, avec sa vue sur la rivière Saguenay. On commence à penser de partir, car ce soir c’est notre souper au fameux restaurant « Saint-Laurent » et nous sommes quand même à plus de 80 kilomètres de notre …Manoir 🙂 

Mais assurément qu’on aimerait bien revenir explorer plus en profondeur la ville de Tadoussac et ses environs.

 Sur le chemin vers La Malbaie, nous avons arrêté dans un endroit où nous nous sommes procurés de nouveau pot de miel, trois au total. 

Pendant que Serkan faisait une sieste dans la chambre, j’en ai profité pour marcher un peu sur le sentier du Manoir et de finir cette petite marche au bar de l’hôtel. Si l’envie vous prend de prendre un bon verre au bar “La Brise”, avec vu sur le fleuve, les prix y sont assez raisonnables et un personnel très sympathique. 

19h15, j’avise Serkan que nous devons être au restaurant pour 20h00.. Nous voilà devant la préposée qui nous amène à notre table. Une table un peu éloignée de la fenêtre, donc pas de vue sur le fleuve… Serkan demande pourquoi nous n’avons pas droit à la table près de la fenêtre qui est libre… Elle dit, qu’elle doit demander et elle va nous revenir. Personnellement, jamais je n’aurais demandé un changement de table, mais je ne suis pas Serklan. Changement de table approuvée ! 

Le repas du restaurant « Saint-Laurent » ® André Lapointe

Le « Saint-Laurent » offre entre autres un menu à 56,00$ par personne comprenant une entrée, un plat principal et un dessert avec en prime une mousse de foie gras. Encore une fois, le menu est assez restreint, mais chacun y trouveras quelque chose à son goût. En tout cas, de notre côté, nous avons adoré ce repas, quoique lorsqu’on y ajoute une bouteille de vin, la facture peut s’élever à un niveau non prévue. Et encore une fois, le personnel, était très bien. Notre repas du « Saint-Laurent » fût à la hauteur de nos attentes !

Nous avons passé notre dernière soirée relax au manoir. Nous y avons découvert que dans un petit jardin – situé sur le côté du manoir – on pouvait y faire la cuisson de guimauves sur des feux prévus à cet effet… malheureusement, nous n’en avions pas. 

Le matin, nous avons flâner au lit, nous avons fait nos bagages et nous nous sommes reposé jusqu’au départ ! Un coup le « check out » fait, nous avons quitté le manoir, en se disant, que nous allions trouver sur le chemin, trouver un endroit où déjeuner. 

Vu notre départ tardif, trouver un endroit où l’on pourrait déjeuner, ce n’était pas très évident, alors nous avons décidé d’attendre à Baie Saint-Paul. Nous avons vu un Mcdonalds, notre sauveur. On devait faire un détour pour entrer dans le stationnement, mais oh ! lorsqu’on s’est approché du Mcdo, on a vu une boulangerie, donc nos plans ont changé. 

Nous avons fait l’éternel ligne pour le commerce. Du coup entrée, on regarde l’endroit, ils offrent en plus des pâtisseries, des salades et des sandwich… des fromages ! 

Vu sur le Lac ® André Lapointe

« As-tu pris le fromage dans le réfrigérateur » me lance Serkan. *&%$*&non ! 

Je téléphone au Manoir, pour les aviser que j’avais oubliés les fromages et que j’irais les chercher. Mais, après discussion avec Serkan, j’ai décidé de ne pas y aller – c’est quand même une demi-heure aller, plus le retour – et pour la valeur du fromage, ça ne valait pas vraiment la peine. 

J’ai communiqué de nouveau au manoir, pour leur dire, que s’ils voulaient distribuer les fromages aux employés c’était OK avec nous… l’ont-ils fait ? Aucune idée. Après notre déjeuner (croissant, pain aux chocolat et café), nous sommes retournés à la fromagerie de Baie Saint-Paul et nous avons achetés de nouveau, les mêmes fromages, mais en plus grande quantité. 

C’est le temps de reprendre la route vers Montréal. Nous avons fait un arrêt au restaurant – fromagerie Lemaire, pour y manger une poutine – j’ai tellement entendu parlé de cette poutine – et nous avons fait l’achat – encore – de fromage en grain. Serkan, voulait essayer, la poutine, le smoked meat, le hot-dog… donc, nous n’étions plus capables de sortir de table (joke)… 

Verdict ? Tous étaient bons !

On reprend la route pour Montréal. je dois me reposer, car demain, je quitte – avec mon ami Richard – pour une longue fin de semaine dans la ville Reine.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.