Toronto en période de pandémie…

Toronto en période de pandémie…

Le Humber Bay Park ® André Lapointe

Je devais prendre une semaine de vacances et je n’avais aucunement envie de rester à la maison. De plus, je devais séjourner à l’hôtel pour avoir la chance de changer de statut chez Marriott Bonvoy. Avoir un statut « Platinum » me donne plein d’avantages pour l’année prochaine (surclassement en suite, déjeuner gratuit, accès aux lounges des hôtels entre autres). Ce sont des avantages non négligeables.

Samedi matin, en route vers Toronto… d’après Google Maps je devrais prendre 5h22 pour y arriver. Je ne sais pas pour vous, mais moi je ne fais jamais ce trajet en 5h20. Il faut compter les arrêts « pipi », les arrêts pour l’essence, il faut aussi manger ! Bref, j’ai pris 6h05, pour arriver à l’hôtel.

Pour le séjour, j’ai réservé huit nuits – du 28 novembre au 6 décembre – au « Courtyard by Marriott Toronto Downtown« , un hôtel de catégorie 4, situé dans le village gay de Toronto. Il est très bien situé , entouré de nombreux restaurants et à proximité des commerces. Malheureusement, en temps de pandémie, les salles à manger sont fermées et les commerces n’acceptent que les commandes en ligne avec cueillette en magasin.

Parlons un peu de l’hôtel. J’ai eu cet hôtel à très bon prix (110,00$ par nuit  – taxes incluses) et en plus ils offraient un stationnement gratuit. Habituellement, le coût du stationnement, est de 25,00$ par nuit. Alors, ça donne un beau rabais. J’ai aussi mérité un surclassement en chambre prestige : chambre située dans les étages supérieurs – 16e sur 17 étages –  et elle est plus grande que les chambres moyennes. En temps de pandémie, la chambre est pratiquement vide (pas de séchoir, machine à café, aucun verre en vitre, etc..) Si l’on veut un de ces accessoires, il faut en faire la demande. Seulement deux ascenseurs étaient en fonction… ce qui n’était pas un drame non plus, vu qu’il y avait peu de gens à l’hôtel. Cet hôtel est un de mes préférés à Toronto : bon prix, bien situé et le personnel très sympathique.

Quoi de mieux pour débuter une semaine de congé que de se commander un bon repas – via Uber Eeats – et de s’étendre dans un lit douillet à regarder un bon film via Netflix? C’est tellement reposant. Pour votre information, tous les téléviseurs des hôtels Marriott possèdent l’application de Netflix. Donc, il est vraiment facile de se connecter sur son compte. Et aucune crainte lors du départ, on peut se déconnecter (les informations ne sont pas sauvegardées) ou lors du « Check out » le tout s’efface également.

Par ce beau matin de dimanche, je suis allé me procurer des céréales, du lait et du jus d’orange, pour les déjeuners de ma semaine. Grâce au réfrigérateur dans la chambre, c’est un très bon moyen de faire des économies. De plus, j’avais acheté quelques « cochonneries » au Dollorama avant de partir de Montréal, pour les petites fringales de soirée. Après mon petit déjeuner, je suis sortie me promener aux alentours, en prenant soin d’apporter mes écouteurs pour écouter quelques chansons de Noël tout en marchant … c’était relax.

Vu sur le centre-ville de Toronto, via le Humber Bay Park ® André Lapointe

Il fait tellement beau aujourd’hui qu’avec mes amis, Salim et James, nous avons décidé d’aller se promener au “Humber Bay Park”. Ce parc, constitué de deux avancées étroites de terre à l’embouchure du cours d’eau Mimico Creek, au niveau de la baie Humber, est situé à Etobicoke. De ce parc, la vue sur le centre-ville, ainsi que sur la tour du CN, est imprenable. C’est un parc apprécié par les photographes de la ville. Ce fût une très belle découverte. Après cette petite escapade à marcher et prendre de nombreuses photos, j’ai bien apprécié mon lit.

Ce matin, j’avais prévu un petit tour à Niagara Falls, pour voir le Festival des Lumières d’Hiver, mais la pluie s’abat sur Toronto depuis ce matin et elle ne semble pas vouloir s’arrêter. Donc, ce sera une journée relax : Couette et Netflix.

Les chutes du Niagara ® André Lapointe

Après la pluie, c’est la neige qui s’abat sur Toronto et par le fait même sur Niagara Falls. Après avoir été chercher Erfan, on se dirige vers Niagara Falls. Ce n’est pas une petite neige qui va nous arrêter… En fait, nous aimons mieux la neige que la pluie, c’est plus féérique !
La route vers Niagara Falls s’est bien passé, il y avait très peu de trafic. À Niagara Falls, contrairement à Toronto, il est possible de s’asseoir en salle à manger (Yeah). Notre premier arrêt fût un café au Tim Horton.

Il n’y avait pas un chat, dans les rues de Niagara Falls, ce mardi après-midi. Nous avons croisé au maximum, dix personnes sur le chemin des chutes. Du jamais vu !

Une autre vue des chutes du Niagara ® André Lapointe

C’était bien correct, nous avons eu la chance de prendre plein de photos sans avoir à attendre qu’une personne bouge du « spot » rêvé ! Le ventre se fait entendre… on se cherche un restaurant. On choisit le Mama Mia’s Italian Eatery. Avec ce restaurant on ne peut pas se tromper.

Nous étions leurs seuls clients, c’est peut-être pour ça, que nous avons des assiettes gigantesques ! Nous avons commandé une pizza et un plat de pâtes – et nous leur avons demandé de « splitter » en deux. Lorsque les assiettes de pâtes sont arrivées… wow ! nous sommes certains qu’ils nous ont donné pas la moitié d’une assiette chaque, mais carrément une assiette complète. Nous avons tout mangé.

Le festival des lumières d’hiver ® André Lapointe

Après ce délicieux repas, il fallait bien marcher deux km minimum. C’est ce que nous avons fait pour aller découvrir les nombreuses illuminations du festival des lumières d’Hivers. C’est de toute beauté et en plus, encore une fois, pas un chat. Nous étions libres de prendre autant de photos que nous voulions. La fatigue nous pogne… aller, direction Toronto.

Je voulais absolument visiter quelque chose de nouveau lors de ce voyage. J’ai fait quelques recherches sur les choses à faire ici pour les fêtes. Il y a le fameux Marché de Noël, qui n’aura pas lieu à cause de la pandémie. J’ai aussi regardé le Château Casa Loma, qui offrait une visite dans leur jardin décorés, mais encore une fois, lorsque Toronto est tombé en zone rouge, cet événement a été annulé. Finalement, j’ai trouvé une activité qu’on pourrait faire en voiture et aussi le Winter Village qui a lieu à The Distillery District.

Promenade dans le Distillery District ® André Lapointe

Vu le beau soleil de cet après-midi, je me suis dirigé à pied, de mon hôtel, vers le Distillery District où a lieu le Winter Village. Une bonne marche de 40 minutes.

Belle surprise ! j’avais déjà visité ce lieu en saison d’été, mais les décorations de Noël, donnent à ce lieu une tout autre facette et c’est magique. Je le recommande fortement, autant en hiver qu’en été.

Je retourne vers l’hôtel, car ce soir, a lieu, une activité avec mes amis Salim, James, Ivan et leur ami Daniel.

Le Holiday Nights of Lights est un trajet de 2.5 km orné de décorations de Noël de tout genre ; Sapins, passage sous un toit de lumières, grande roue illuminée et le père Noël, bien sûr. Il faut pour faire le trajet environ trente minutes et nous pouvons syntoniser une station de radio pour la musique de Noël. Le coût est plus que raisonnable, si on compare avec l’Illumi de Laval ; ici le coût est par voiture :
Deux personnes : 25,00$
Jusqu’à cinq personnes : 40,00$
Jusqu’à huit personnes : 65,00$

Holiday Nights of Lights ® André Lapointe

Je n’ai pas vu Illumi de Laval, donc, je ne peux pas comparer… mais le « Holiday Nights of Lights » est une activité que la majorité des gens vont aimer, ce n’est pas les meilleures décorations que j’ai vu de ma vie, mais ça fait « la job » pour se mettre dans l’ambiance des fêtes. Pour 9,00$ par personne dans notre cas, ce fût un réel plaisir.

Lors de mes recherches “des quoi faire à Toronto”, j’ai découvert qu’il y avait un village dans le genre du Mont-Tremblant dans les environs de la ville reine. Le Blue Mountain Village est un village de ski, bien sûr, mais il est aussi tout comme le Mont-Tremblant, un village où les gens viennent pour boire et manger. Situé à environ 2h00 de Toronto, le village est surplombé par la montagne “blue”, lieu apprécié par les skieurs de l’Ontario. Troisième “resorts” en importance après le Whistler-Blackcomb et Mont-Tremblant.

Les décorations du Blue Mountain Village ® André Lapointe

Le village est décoré avec soins, on y retrouve énormément de décorations de tous genres ; de nombreux sapins, des lumières, des bancs et des passages illuminés. La sécurité covid-19 est ultra présente ; obligation de porter le masque autant à l’intérieur des bâtiments qu’à l’extérieur. De plus, les visiteurs se doivent de suivre les flèches, peintes au sol.

Au fait, il est possible de manger dans les salles des restaurants. Une bonne chose!
De mon côté, j’ai fait le trajet dans la même journée ; j’ai quitté Toronto en début d’après-midi et je suis revenu vers 19h00. Mon but, étant d’admirer les décorations de Noël à la noirceur. Mais si vous avez envie d’y passer la nuit, il y a, directement sur le site, un très bel hôtel Marriott : The Westin Trillium House, mais vous allez devoir sortir pas mal de “cash” de votre portefeuille… Sinon, il y a d’autres hébergements – moins dispendieux – dans les environs.

Voilà, en gros c’était ma semaine en Ontario. Au début je n’étais pas certain pour une semaine complète, mais finalement, lorsqu’on fait des recherches on peut trouver plein d’activités et ce n’est pas nécessairement très cher.
c’est juste dommage, qu’à cause de la pandémie, je n’ai pas eu la chance de faire des activités donc j’avais vraiment envie. Mais, ça me donne une raison d’y revenir en 2021.

L’art au Distillery District ® André Lapointe
Les décorations à Niagara Falls ® André Lapointe
Une jolie vue sur les chutes du Niagara ® André Lapointe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.