Istanbul

Istanbul

La mosquée bleue © André Lapointe

Après ma courte nuit, je me suis levé et j’ai filé prendre le déjeuner (inclus dans le prix de la chambre). La salle de déjeuner est situé au 6e étage, avec vu sur la ville. Au déjeuner ce matin… Quoi des concombres, des olives et même de la soupe froide! mais sont fous ces turcs! Heureusement, qu’il y avait du pain et du beurre de peanuts! Par contre un jus d’orange frais et du café « convenable » serait la bienvenue. J’ai quand même assez bien manger.

Il fait vraiment très chaud à Istanbul! Je me rend compte, que j’aime la chaleur, mais pas tant que ça finalement… Mettons que je cherche les coins fraîcheurs, sous les arbres. Je prend même deux douches par jour…. J’ai décidé, que pour les visites, je prend ça relax aussi. Premier arrêt, la petite mosquée Ste-Sophie et ensuite le palais de Topkapi… Pour ce dernier j’ai rebroussé chemin… Trop de monde en file d’attente!

un petit dîner, avec un pain pita et du bœuf, pour ensuite aller visiter la Citerne-basilique. Ah c’est bien, il fait frais dans cet endroit. Il faut mentionner que ce monument est situé sous terre, et contient de l’eau.. Ça aide! j’ai bien aimé cette visite.

Bon, je vais aller me reposer un peu, la chaleur ça écrase un homme! Au fait en parlant d’hommes. Je trouve les turcs, pas laid pentoute et, le mite de la moustache, ben une bonne partie de la population la porte!

Reposé vous dites? Pas tant que ça. Je suis aller voir le préposé, pour lui dire que la clim, ben, elle ne fonctionne pas. Tout de suite, il m’accompagne, pour vérifier. « mais elle fonctionne cette climatisation »… Euh tu me niaise? j’ai compris, qu’ il ne fallait s’ attendre à un air climatisé, comme en Amérique! Je dois faire avec.

Bon mon estomac crie famine! Direction, les fameux resto du coins. J’ai choisi celui qui offrait le meilleur prix, pour un steak. Et, je n’ai pas été déçu. Quand j’ai vu le genre de pain pita arrivé… Ouf c’est dont ben gros ça! Et le plat principal était tout aussi succulent. Le prix? steak aux pommes avec une bière et le pourboire ; 23,00 $ pas mal du tout!

Bon ce soir, je vais à Taksim! Vous savez l’endroit où il y a eu des manifestations? Mais avant, je veux une Istanbulkart. Un des préposés m’a proposé de m’accompagner, pour m’expliquer, car le tout est en turc seulement! Trop gentil! avec ma carte en main, direction vers ce lieu où il paraît, on doit absolument voir, toujours d’après le lonely planet.

Arrivé sur place…. Oh boy il y a du monde là!, je trouvais qu’ il y en avait beaucoup dans mon quartier (Sultanahmet), mais là ça bat tout les records. Je me dirige vers la rue « animée », pour y prendre un verre. Que vois-je?, des tonnes de policiers anti-gang, prêts à bondir si une manifestation se déploie. Il y avaient que quelques rigolos, qui s’ amusaient à « agacer » la police mais, rien de bien méchant.

Arnaque …

Je me promène sur Istiklal, lorsqu’un homme m’accoste. Il commence à me parler, on jase, il semble sympathique… il m’offre d’aller prendre une bière, dans un bar qu’Il connaît.  Pourquoi pas ! 

Le bar se trouve au deuxième étage d’un édifice – un peu en retrait de la rue Istiklal – miteux. Déjà, j’aurais dû me fier à mon instinct. Conseil d’ami.. fiez-vous toujours à votre instinct, peu importe la situation. 

aOn arrive au bar et déjà, je me sens mal à l’aise : ça ressemble à un bar de danseuses – un poteau et une petite scène – sert de décors au bar. Je décide de prendre une bière local tout de même. Le gars, commande, lui aussi une bière. Lorsque le serveur arrive, je lui demande de payer : « Non, pas maintenant, seulement lorsque vous serez prêt à partir » Cool !

Deux filles s’installent à notre table et le serveur – en turc – parle au gars et aux deux filles et me regarde, pour me dire : “ Ça serait polie d’offrir aux demoiselles un drink”.  WTF .. non !
Je demande au serveur la facture. 

Il apporte la facture et me la donne : deux bières = 250 TL ! quoi? Non mais! 250 TL équivaut à 133,00 $ Euh no way, je ne paye pas ça!. Je dis au serveur, que je ne vais pas payer la bière du gars. 

Il revient avec le gérant et un menu. Ils me montrent la carte avec les prix : 115 TL par bière plus 20 TL pour les peanuts. « Désolé, mais je ne vais pas payer ça, appeler la police si vous voulez… » Le gérant me dit « Si la police arrivent ici, ils ne vont rien faire, car le prix est sur le menu, vous devez payer »

Je n’ai pas cette sommes sur moi et je ne vais pas payer la bière du gars…  “Mon gars va vous accompagner au guichet pour faire un retrait” 

Je me dirige vers la porte avec pas un, mais deux gars, qui vont m’escorter jusqu’au guichet. Notez que la porte du bar était barrée. Nous arrivons au guichet, ils me demandent de retirer 250 TL… je leur dis que c’est impossible, que ma banque n’autorise que 150 TL. J’ai « guessé » qu’ils n’avaient aucune idée du fonctionnement des banques canadiennes. 

Je leur ai remis le 150 TL et je suis parti rapidement vers Istiklal. Avec tout ça, j’ai manqué le funiculaire… de cinq minutes, je dois soit, marcher jusqu’au tramway, qui lui ferme dans moins de 10 minutes ou prendre le taxi. Ce dernier a gagné… prix de la course ; 40 liras (21, 37 $) pas mal!

Lorsque je suis arrivé l’hôtel, j’ai expliqué ma mésaventure au gars du comptoir. Il m’a dit, que j’avais bien fait de payer, car ils m’auraient probablement battu et il était désolé de cette situation, qu’il aurait dû m’aviser des arnaques de Taksim.

Leçon :
Ne jamais suivre un inconnu dans un bar et toujours demander le menu « avant » de commander quoique ce soit !

Bref, encore une nuit a très mal dormir à cause de la chaleur… Que fais-je faire? lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.