De retour chez les voisins…

De retour chez les voisins…

Les Chutes du Niagara ® André Lapointe

Je me suis incrusté dans le voyage que mon ami Jason avait organisé avec ses deux best friends ! Ben oui j’suis de même moé !

Un petit tour chez les voisins ontariens… du côté de Niagara Falls ! Ben oui encore.

Jours du départ, je quitte l’appartement à 6h07 pile ! Mes amis eux partiront une heure plus tard.

Je n’ai pratiquement pas arrêté jusqu’à Niagara on The Lake… bah oui, j’avais envie de faire un peu de magasinage. J’ai été sage : un seul achat chez Old Navy pour un jean et un t-shirt. Naturellement, le port du masque est obligatoire pour entrer dans les boutiques.

Bon, il faut dire que faire le magasinage avec une température de 36 degrés ce n’est pas super le fun. Vivement l’arrivée à l’hôtel pour profiter de la climatisation. Oui j’ai la clim dans la voiture, mais bon.

J’ai choisi comme hôtel le «  Quality Inn Fallsview Cascade« , car si on fait deux séjours dans un des hôtels de la chaîne « Choice Hotels » on reçoit assez de points pour avoir une nuit gratuite Revenons à l’hôtel. L’hôtel est bien situé, vraiment à quelques pas des chutes. Par contre, pour revenir à l’hôtel, vous devez être en forme, car il est situé tout en haut de la côte. Il est aussi situé à moins de quinze minutes de Clifton Hills et ses nombreuses attractions.

Une Gargouille ® André Lapointe

C’était les points positifs… L’hôtel a sérieusement besoin de rénovation et même si la chambre était propre, elle aurait besoin d’un ménage approfondi (un lavage de vitre entre autre) . Est-ce que je suis trop rendu « Princesse » ? Mes dernières nuits d’hôtels étaient situés dans des hôtels de luxe, où la propreté était irréprochable. Au moins, j’ai eu droit à un petit-déjeuner inclus ; un jus de pomme, une pomme et un muffin – à je ne sais quoi – qui n’avait aucune saveur.

Après un repas au Kelsey’s avec les amis, nous sommes allés faire la maison hantée ; The House of Frankenstein… ne dépensez pas votre argent, vous n’aurez même pas peur. Ensuite, nous avons fait le théâtre Iwerks 4D Motion Theatre ; SpongeBob SquarePants 4-D The Great Jelly Rescue et un petit film amusant (Happy Family The Ride), les deux avaient une durée totale de 20 minutes. Je vous le conseille totalement. Nous avons essayé l’autre aussi « Ripley’s Moving Theatre » mauvais….

Une chose marquante à Niagara Falls – tout comme à Toronto, Ottawa et Québec d’ailleurs- c’est la propreté des lieux… Montréal fait pitié de ce côté et Mme Plante devrait faire quelque chose pour ça. J’ai presque honte de ma ville …

Le mini-putt Wizard’s ® André Lapointe

Revenons à nos moutons… pour la deuxième journée, mes amis ont fait un tour de bateau et moi je me suis promené et je me suis détendu à l’hôtel… sous la clim ! Car, croyez-moi, il fait chaud en cr****
Après un excellent repas au restaurant Mamma Mia’s, on s’est tapé un mini-golf au Wizard’s Golf. C’est spectaculaire, je vous le recommande! Nous avons pris plus de temps qu’il fallait pour jouer nos 18 trous. On s’est fait pousser dans le cul ! mais ce n’était pas notre faute… ils ont tellement bien fait le parcours qu’on voulait prendre des photos à chaque trou !

Après ceci, nous avons été faire le musée de cire « Movieland« . Bon ce n’est pas le musée Grévin, mais ça fait la job. Ensuite, ce fût au tour de la grande roue, avec sa vue incroyable sur les chutes. C’est un incontournable. Tout ça, nous étions tellement fatigués, que nous nous sommes quittés assez tôt. De mon côté je suis passé par les chutes pour prendre quelques photos de nuit et hop direction vers l’hôtel pour une nuit de sommeil bien mérité !

Pour notre dernière journée, j’ai quitté tôt pour aller visiter le parc « White Water Walk« , qui se trouve à quelques minutes – en voiture – des chutes. En fait, c’est plus une promenade qu’un parc. On se retrouve à deux pouces des eaux vives de la rivière Niagara. Sur le parcours, il y a des affichettes qui nous donnent de nombreuses informations sur la rivière. On retrouve également, quelques plateformes, qui nous permet d’être près de l’eau. Malgré un prix de 19,00$, c’est une chose à faire.

White Water Walk ® André Lapointe

J’ai poursuivi mon chemin vers la fameuse horloge « Florale », pour prendre quelques photos, pendant que mes amis, eux, prenaient le chemin de la plage de Toronto. En passant, message aux touristes d’un jour… ne vous installer pas devant une attraction ou une statue pour regarder vos messages facebook… il y a des gens qui attendent que vous quittez le champ de vision pour prendre des photos !

Étant dans le coin des vignobles, j’en ai profité pour m’arrêter au Southbrook Organic Vineyards. En ce temps de pandémie, il est difficile de faire des dégustations (sans réservation), mais le gentil garçon a bien voulu me laisser entrer. J’en suis sorti avec trois bouteilles : un 2018 Triomphe Cabernet Franc, un 2019 Triomphe Cabernet Franc Rosé et surtout un Canadian Framboise… la raison de mon arrêt ici.

Petite église ® André Lapointe

Société distinctes

On dit souvent que le Québec est une société distingue… c’est tellement vrai … du moins sur les routes…

En route vers Toronto, où je vais dormir cette nuit (bah oui je devais retourner à Montréal, mais je suis trop fatigué), j’ai vraiment constaté que le Québec est une société distincte… Voici quelques différences entre les ontariens et les québécois.

Sur les voies rapides, l’ontarien va garder une distance raisonnable avec la voiture de devant. Le québécois, lui, va plutôt essayer d’entrer dans ta valise.

On doit tous dépasser à un moment ou un autre, une van de 54 pieds, lorsque tu es sur la voie de droite. L’ontarien est prévenant, il anticipe que tu vas doubler via la voie de gauche et va ralentir pour te laisser passer – si c’est sécuritaire bien sûr et s’il n’y a pas un québécois qui lui colle au cul) – et ainsi éviter une possible collision. Notre spécimen québécois, va au contraire accélérer pour être certain qu’il va rester sur son « cruise control » pis de ne pas user ses freins.

Les vans, ne freinent pas facilement et certain de ces chauffeurs, par politesse, envers les voitures de la voie de gauche vont quand même ralentir même si ça leur cause des problèmes, surtout dans les côtes. Hé bien, le bon québécois, lorsqu’il voit que le camion va doubler un autre camion via la voie de gauche, il accélère ! Ben oui, il pourrait perdre un deux minutes de son précieux temps.

Sur la voie de gauche, même s’il roule à 100km, le québécois va rester sur cette voie. « C’est ma place, j’y suis… j’y reste « . Les ontariens roulent vraiment plus que le 100km réglementaire… je roulais à 120 km et même jusqu’à 125 km et je me suis fait dépasser plus d’une fois. J’ai même suivi une police tout en roulant à 125km… D’après moi, les policiers ontariens sont aussi paresseux que leurs voisins.

Funiculaire ® André Lapointe

J’ai réservé au Courtyard by Marriott Centre d’affaires ouest au prix modique de 86,00$ taxes incluses. Et maudit que ça fait du bien de rester dans un hôtel un peu plus luxueux qu’un Quality Inn… lol. Je ne dis pas que tous les Quality Inn ou Comfort Inn sont mauvais, j’en connais d’excellent, mais les deux derniers que j’ai visités, ce n’était pas trop hot… – je vais vous parler de celui de Kingston dans le prochain texte…

Après une bonne nuit de sommeil, je me suis mis en route vers Montréal. Sur le chemin, j’ai « pogné » tout un orage…. tellement, que la majorité des voitures se sont arrêtées sur le bord de route, tellement qu’on ne voyait rien. Le reste du chemin s’est bien déroulé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.