On se quitte…

On se quitte…

Ce matin (plutôt cette nuit), je me suis réveillé tout en sueur… Oui, c’est confirmé… je fais de la fièvre !
Serkan, en panique c’est levé, et a cherché un moyen de faire diminuer ma fièvre. Il a texté Canam (qui est infirmière, et qui dormait dans la chambre à côté lol), pour avoir des médicaments et des trucs pour la fièvre.
Il m’a couvert de débarbouillettes froides, sur le front, mais aussi sur mon estomac. Je dois avouer que ça m’a fait du bien. J’ai aussi eu droit à des pilules. Ne me demander pas c’était quoi. lol.

Serkan était vraiment stressé, il avait peur pour moi. Je l’aime ce gars-là !

Il m’a laissé me reposer, moi qui voulais allez avec lui à l’hôtel. Il est parti très tôt. Et moi je me suis reposé et je me suis fait « dorloter » par Isyan.

Panneau dans l’avion © André Lapointe

Allez, je file un peu mieux, la fièvre est tombée. C’est le temps de se préparer et l’on attend Serkan, pour prendre le déjeuner. Il arrive le pauvre, tout essoufflé et… mouillé… oui, il pleut !

Nous sommes un peu en retard… vite on déjeune, Isyan, Serkan et moi… et là Serkan nous fait un aveu ; il a pris le déjeuner… à l’hôtel ! Mais cela ne l’a pas empêché de tout finir ce deuxième déjeuner… lol

allez hop, on file ! Isyan, va nous accompagner à l’aéroport. On « call » un taxi, car nous somme un peu en retard et il pleut… Ouf le taxi… est mal en point… même pas de ceinture pour s’attacher lol, pis il est très sale ! Le trafic !! Le chauffeur nous dit qu’il y a trop de trafic et qu’il peut nous emmener jusqu’au « métrobus », qui à son avis, serait le meilleur moyen de transport pour se rendre à l’aéroport !

Dans l’avion © André Lapointe

Nous voilà, sous la pluie, en train de se rendre au « métrobus ». Nous ne sommes pas trop chanceux… pas vraiment de place pour s’assoir… mais ça va. Enfin arrivé à l’aéroport, on passe le premier contrôle de sécurité et nous voilà dans l’aérogare. Nous avons soif ! Incroyable… les boissons gazeuses sont onéreuses ! Mais comme mon « chum » m’aime, il nous paye la « traite ».
L’heure de départ arrive à grands pas. J’aimerais tellement que le temps s’arrête… On se met en ligne pour passer la douane (suivi de la deuxième zone de sécurité) et tout le long Serkan et moi on s’étreigne, on s’enlace… on ne veut pas se quitter… je me retiens pour pas pleurer.

Bon, ils doivent quitter la ligne, car je suis presque devant le douanier. Ils sont derrière les lignes et moi à deux pas du douanier avec les larmes aux yeux en essayant de ne pas le montrer à Serkan. Je me tourne quelques fois, pour l’apercevoir et lui faire un signe de la main… ce petit jeu se fera jusqu’à ce que je sois de l’autre côté… allez un dernier petit « Salut suivi d’un envoie d’un baiser » et il est disparu…

Le vol vers Munich est parti en retard… près de 25 minutes. Et vous savez, je n’ai un jeu que d’une heure pour prendre mon vol vers Montréal. Enfin, on décolle ! Au fait, je suis assis à côté de deux… Québécois ! Je n’en ai pas « entendu » un à Istanbul, mais dans l’avion il y en avait beaucoup ! Mes voisins et moi sommes convaincus que nous avons raté notre avion ou que nous serons trop justes, pour que les bagages suivent…

Nous voilà sortie de l’avion, ni un ni deux… on court vers l’autre terminal. Et j’ai une envie folle de me soulager… c’est ça quant tu bois, un coke, de l’eau, à l’aéroport en plus de ceux offerts dans l’avion lol. Mais pas le temps… Je croise un « cadran », il y a indiqué 15h00 ! Notre vol est à 16h00 ! Quesque je ne comprends pas ?? Je demande au gars de la sécurité « l’heure est bonne » : avec un air surpris, il me dit « Oui monsieur » tout en surveillant sa montre…

Là j’ai compris ! Une heure de décalage (en moins) entre la Turquie et le reste de l’Europe !! Yes, je file à la toilette !
Enfin, du WiFi… gratuit ! Je vais en profiter pour faire un « check-in » sur Facebook ! Pas une bonne idée ! J’ai vu ce que mon chum à posté et me voilà les yeux pleins d’eau, et je me mets à pleurer à chaudes larmes…, assis dans la salle d’attente, devant tout ces gens. La dame en face de moi me regarde avec un air triste… Bon, nous voilà à l’embarquement.

L’autobus 747 à YUL © André Lapointe

Mon siège est situé coté allé… j’arrive, un vieux monsieur me demande si je peux changer de place avec sa femme, pour qu’elle puisse s’assoir avec lui. « Pas de problème monsieur ». Le siège était juste derrière alors ça va. Je m’assoie… ma voisine se tourne derrière et dit « Papa, donne moi mon sac s.v.p. »… pfff j’ai compris… j’offre de me déplacer, pour qu’ils puissent être ensemble… mais par contre, je me retrouve côté hublot… à côté d’un italien. Ce vol fut particulièrement long… plus de 10 heures…

Me voilà enfin dans ma ville… mes amis sont venus me chercher avec ma voiture (ils sont gentils hein ?) et hop. En route vers la maison.

Ah quel beau voyage que j’ai eu ! Je ne pouvais rêver mieux. Un amoureux, une ville splendide, des rencontres sympathiques.

One thought on “On se quitte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.