L’île aux princes…

L’île aux princes…

Île aux Princes © André Lapointe

Aujourd’hui, c’est le moment de faire un tour de bateau, pour visiter un des endroits, préférés des touristes, mais aussi des locaux. L’île aux princes… Mais sans les princes!

Serkan c’est offert de m’accompagner aux iles. Je dois le rejoindre un peu plus tard à la station de tramway. Mais avant tout ça, je suis allez dans une pharmacie, me chercher des pastilles pour la gorge. Une chance que j’avais apporté mes tylenol… Bref, je vais à la pharmacie, pour les pastilles, mais bon le gars ne parle pas anglais. Je pense que je vais demander à l’hôtel de l’aide. Vous aurez compris, que les pharmacies ici ce ne sont pas des Jean Coutu.. La médication est scellée et, c’est le pharmacien lui-même qui donne ce que tu a besoin.

Vous savez, je ne suis pas raciste du tout. Et ma façon de penser diffère ici, pourquoi? Car je sais que je suis dans un pays majoritairement musulmans et que c’est tout à fait normal de rencontrer des femmes semi ou complètement voilées, mais voir ce genre de chose au Québec, j’aime moins et, pourtant je ne sais pas pourquoi… Est-ce le fait que l’Amérique est chrétienne? Une autre chose que j’aime ici, bon la Turquie n’est pas un pays favorable à l’homosexualité, loin de là mais, par contre le fait, que dans leurs traditions, les hommes peuvent se toucher l’épaule et même la taille, en signe d’amitié, je trouve ça vraiment hot! et ce sont tout les groupe d’âge qui font ça. Bref, c’était mon « moment » weird… Lol

Bon, revenons à nos moutons… J’ai rencontré Serkan à la station du Tramway et, on va tout de suite à la pharmacie. Il demande des pastilles pour la gorge… J’ai eu quoi? des strepcils!!

Bon direction le port, pour prendre le bateau qui mène vers les îles aux princes (trois îles). Le trajet est assez long. Et mon nouvel ami,  me suggère d’arrêter seulement à la dernière île, qui est la plus grande et la plus intéressante avec son église perchée a flan de montagne.

Ok, c’est bon pour moi! Arrivés sur l’île, avec mon rhume… Et ma tonne de mouchoirs, on va directement à un petit kiosque de desserts, pour en essayer le plus possible et, encore une fois c’est Serkan qui a tout payé… Je suis certain que je vais avoir des kilos en trop au retour… Ah, aussi côté prix, la bouffe ça ben de l’allure. Et le fait d’avoir « un ami local », me fait sauver des sous. Car j’ai voulu acheter une bouteille d’eau… Vu que je suis touriste, il me vendait ça à un lira.. Mais dès que Serkan à dit, « non non ce n’est pas ce prix là », il a baissé son prix.

Après avoir mangé ces desserts, on se dirige vers l’église. Pour y allez, on pouvait prendre une charrette, tirés par des chevaux, mais je voulais faire mon « tought », pis j’ai dit « ben non, on y va à pied »… Quel con! Après avoir grimpé littéralement, la montagne, évitant les malades en charrettes… On arrive enfin à l’église… Qui est fermée!

Ben oui. On a vu que l’extérieur et le splendide paysage d’Istanbul. Après une pause bien méritée, on redescend vers le port pour retourner à Istanbul. Mais, cette fois-ci, on va prendre un autre bateau, qui nous emmènera du côté asiatique d’Istanbul! Cool.

Un avantage de ne pas être seul, c’est le fait de pouvoir être sur les photos, sans être toujours obligé de demander à tout le monde sur la rue de me prendre en photo.

Bon, j’avais prévu une sortie vers Bursa, mais je pense que je vais laisser tomber… Pas que c’est cher, mais par manque de temps. Avec cette chaleur et le fait que je suis malade, je prends plus de temps pour visiter et, je me repose à l’hôtel plus souvent. Je pense que malgré mes 9 jours ici, je n’aurais pas tout vu. Si jamais je décidais de revenir ici, ce serait, également, un autre mois que le moi d’août…. Trop chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.