Bruxelles, ville de tintin… Et les autres.

Bruxelles, ville de tintin… Et les autres.

La grande Place à Bruxelles © André Lapointe

Honnêtement, si cela n’avait pas été des OutGames, je ne pense pas que j’aurais mis la Belgique dans mon itinéraire. Mais là, je dois avouer que je suis tombé sous le charme de ses « Grote Markt », ses frites, son transport, en train, vers les autres villes et, de ses bandes dessinés, quoi que pour ces dernières, j’étais déjà fan!

Quand on parle de bande dessiné belge, le nom qui viens à l’esprit c’est Tintin, sans aucun doute! Et, pourtant il y en à des tonnes de bande dessiné créé en Belgique, a part ce dernier, il y à, Spirou, Jo, Zette et Jocko, Gaston Lagaffe, Blake et Mortimer, les Schtroumpfs et, Boule et Bill, pour ne nommer que ceux là!

Alors, ce matin, j’avais mis à l’horaire, la visite de Bruxelles, la ville du capitaine Haddock et de Milou ! Déjà, pour mon second voyage « en région », j’avais un peu d’expérience, en ce qui concerne les quais de train… J’me suis pas perdu. Bizarrement, le prix du billet de train pour Bruxelles est moins cher que pour allez à Bruges. J’ai eu droit à un train sur deux niveaux ! J’ai bien sûr essayé celui du haut… Ben c’est pareil.

Arrivé à la gare centrale (ici c’est toujours Gare central… Lol), j’me suis dirigé tout de suite vers le centre de la ville ; Grote Markt (ben oui), le haut lieu du touriste! Vu que c’était l’heure du dîner, j’me suis dit, pourquoi pas une frite… Oui l’histoire ce répète, mais cette fois-ci j’ai suivi la suggestion de Rom, et j’ai pris autre chose que du ketchup ; sauce andalouse (juste un peu épicé). C’était 100% meilleur!

Pis, malheur je suis passé devant une boutique de Tintin… Chose à ne pas faire, au début d’une « run » de visite. Traîner un sac pour toute la journée et, ce en plus de mon sac à dos, c’est le calvaire. Mais je suis heureux de mon achat.

Je suis certain que vous connaissez « Manneken pis » ? C’est le bonhomme, qui pisse? Pour une occasion – je sais pas laquelle – ils l’on attriqué d’un costume  » à la Bob Marley » weird! Mais ce n’est pas tout…j’ai perdu au moins 45 minutes à chercher sa petite sœur « Jeanneke pis », qui ne vaut vraiment pas le détour. On voit rien, elle est trop petite, pis en plus elle est flanquée derrière une clôture.. Pfff

Pour le reste de la visite, ben ce sont les habituelles choses ; églises, places publics, palais royal et tout le tra la la. Par contre, quoi de mieux, après ces visites de s’asseoir à une table et de déguster une bonne bière? Alors moi, j’ai trouvé ma place (et ma bière), dans un fabuleux lieu, au joli nom de « la mort subite! », leur bière à la pêche est tout à fait irrésistible. J’aurai bien voulu déguster une gaufre, mais j’étais trop fatigué, je n’avais qu’une idée et, c’était de retourner à la gare.

Pour être certain de prendre le bon train, je regarde toujours sur les panneaux et, si j’y vois le nom de ma destination et, bien je le prend. Mais oh petit problème… Celui prévu à 17h01, sera en retard de 14 minutes. Pas de problème, je vais l’attendre, mais sur cette même traque de train, passerons d’autres trains. OK, vous aller me dire qu’à Bruxelles, on parle le français…oui, mais aussi le flamand. Et comme les annoncent se font dans les deux langues, ben j’en perd des bouts, car la « populasse » jasent en maudit !

Le train de 17h08 arrive, je prend le risque et j’embarque! Le pire qu’ il peut arriver c’est que je me suis trompé de train et, au pire je descend au prochain arrêt et je reviens sur mes pas. Et j’ai remarqué, que ça ne sert à rien d’acheter un billet de train, ce n’est même pas contrôlé! Départ du train… Première gare.. Je reconnais pas le nom de la station et le train est bondés. Je demande à la dame devant moi, si ce train va bien à Anvers… Oui! Good ! Et devinez quoi, ben j’me suis fait contrôlé, une chance que j’avais mon billet.

Je suis tellement fatigué, que ce soir, je reste à la chambre…. Demain j’irai faire mes derniers achats avant de partir à Paris.

En vrac :
– fait bizarre… Regarder un beau gars de la construction, qui, lui-même, se casse le cou, pour regarder une « pitoune ».

– oui je suis marié, mais pas aveugle.

– j’ai croisé deux canadiens (anglais) sur le train Anvers / Bruxelles! Ce sont les seuls depuis mon arrivé en Belgique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.