Cathédrale de Fort-de-France © André Lapointe

Un conseil de voyage : n’oubliez jamais votre crème solaire. Le soleil qui m’a frappé hier, se fait ressentir aujourd’hui. Je ne souffre pas, mais lorsque je suis sortie ce matin et que le soleil s’est pointé sur mon cou… c’est fatiguant. Petit tour à la pharmacie. La gentille pharmacienne, en voyant mon coup de soleil, me dis ; “Bah vous n’avez pas utilisé de crème solaire ? Vous avez le teint mât, il faut en mettre toujours” Oui, madame. Elle m’a sortie une crème solaire avec un SPF de 50+ de marque Bioderma, je vous le conseille fortement, oui il est un peu cher, mais ça vaut le prix. Et de plus, il est disponible au Canada. Ensuite, pour guérir le tout, elle me suggère Osmo Soft. Dès les premières applications, je ressens déjà le bienfait de ce gel réparateur. Et bonne nouvelle, ce produit est disponible via Amazon.ca !

Bien équipé, je prends la route vers le jardin de Balata, un des incontournables de la Martinique. En effet, la Martinique n’offre pas seulement que de belles plages… Mais, je n’étais pas le seul à avoir eu cette idée lors cette belle journée de samedi. Le stationnement est complet, même les “accotements” de la rue sont occupés par les voitures des touristes. Le jardin est situé sur une rue principale, qui traverse la montagne et très passante d’ailleurs. Vu que je ne veux pas me stationner à trois kilomètres de là, je prends la décision de partir et y revenir un autre jour.

Je poursuis mon chemin en traversant la montagne, pour revenir sur la route, au bas de la montagne. Arrivé à Fort-de-France, je me promène au centre-ville. Je visite la Cathédrale de Fort-de-France, la Bibliothèque Schœlcher, je fouine dans les boutiques à la recherche de quelques choses à rapporter, mais rien ne m’attire et de plus, je n’ai pas beaucoup d’espaces dans mon sac de voyage.

Avec tout ce soleil, je me sens pas mal fatigué, alors je quitte le centre-ville, pour me trouver un restaurant sur le chemin du retour vers l’appartement. Mais il n’y a pas grand chose sur la route, sauf un petit restaurant où je mange un sandwich. Après ce très petit repas, je continue vers l’appartement.

Bibliothèque Schœlcher © André Lapointe

J’ai fait une (longue sieste pour après me rendre – encore une fois – au centre-ville où aura lieu ce soir, la parade Bet a Fé. Après avoir essayé de trouver un stationnement – dans les rues autour du lieu de départ de la parade – et ce, sans résultat, je me suis résilié et je me suis à rouler plus de deux km à partir du centre-ville pour enfin trouver un stationnement. Je m’aperçois, à ce moment-là, que ma batterie est à 10% seulement. Merci Google Maps, grâce à toi, je peux “tager” mon stationnement et comme cela il me sera plus facile de retrouver ma voiture après la parade. Par contre, j’ai dû faire un choix : prendre des photos de la parade ou bien garder le peu de batterie, pour retrouver la voiture après la parade et aussi, retrouver l’appartement… choix facile.

La parade était bien colorée et amusante. Dommage pour vous, mais pas de photo. Je pense aux deux kilomètres que j’ai à faire pour retourner à la voiture et je suis découragé, alors bye bye la parade, je retourne vers la voiture.
Voiture retrouvée, je retourne à l’appartement. Demain je vais essayer de retourner au jardin … tôt.