Tramway à Istanbul © André Lapointe

Tramway à Istanbul © André Lapointe

Ah Istanbul ! Je peux dire maintenant qu’Istanbul est ma seconde résidence, ben disons « hôtel » car je n’ai pas vraiment de « résidence » ici.

Commençons par le début… Oui,  je suis seul à Istanbul ! Pourquoi ? Facile… le voyage a été acheté en septembre – un beau billet non-remboursable -  et nous avons appris quelques jours plus tard que mon chum devait « entrer » au Canada avant le 12 octobre ; sinon tout était annulé pour sa résidence permanente.

On s’est dit.. « OK, pas de problème ». Il va rester ici quelque temps et repartir en Turquie :  de cette façon, j’irai le visiter en décembre ! Trop facile!!!  Ça l’air que ça ne marche pas de même. Un coup au Canada, il ne peut pas ressortir du pays avant d’avoir en main sa belle petite carte de résidence.. Sinon, ben il ne pourra  pas revenir au Canada..

Après quelques semaines (on nous avait dit entre 2 et 3 mois), il n’a toujours pas sa carte après deux mois. Alors, nous avons décidé que j’irais seul à Istanbul et que lui y retournerait quelque part en mai ou juin, pour visiter sa famille.

Ceci dit, voilà mes aventures istanbouloises…

Le vol avec Turkish Airlines s’est super bien passé. La petite fille à ma gauche a bien vomi dans le petit sac prévu à cet effet au décollage et à l’atterrissage. Bravo ! Et la pauvre dame de l’autre côté du passage, à ma droite, s’est crémée tout le long du trajet : elle avait un problème de peau, je pense. De mon côté, j’ai regardé quelques films (dont deux de Noël et un « catastrophe »).

Le repas était, encore une fois à la hauteur de mes attentes.  Par contre, le déjeuner du matin… trop « turc » pour moi… lol. Au fait, le pilote était en feu ou bien il avait un rendez-vous chez le docteur qu’il ne voulait pas manquer… Conclusion,  nous sommes arrivés avec pas moins d’une heure d’avance !

J’ai appris durant ce vol que ce n’est pas tout le monde qui aime le « Canada »… En effet, mes voisins étaient originaires de la Moldavie et sont résidents de Montréal depuis deux ans.. Au début, ils trouvaient ça « cool », mais ils ont désenchanté assez rapidement. Ils ont eu de mauvaises expériences. Ils sont repartis recharger leurs batteries pour mieux revenir au Canada et affronter les « méchants ». Mais ils m’ont dit que malgré leurs expériences, le Canada reste un pays très accueillant et ouvert sur le monde (je pense comme eux, sauf que je lis des imbécilités sur le Hufftington Post).

Allez… hop ! On arrive à Istanbul.
Je suis sur le cul ! Pas un chat aux douanes (j’ai  passé en moins de 5 minutes) et ce, malgré le fait que j’ai dû attendre devant le comptoir le changement de « shift » des douaniers. Et, second « tombé sur le cul »… au tourniquet des bagages… Mes deux bagages sont déjà arrivés ! Un miracle s’est produit.

Dû à mon arrivée hâtive, j’ai dû attendre un peu plus longtemps mon amie Isyan. Mais c’est un détail. Elle a été assez gentille de venir me chercher.

On poursuit demain ? Allez, passez une belle journée !