Ce matin, après avoir pris un copieux déjeuné, préparé par nos hôtes, Marlène et Michel, auquel on pouvait y trouver d’excellentes confitures préparés pas le mère de Marlène. Alors après ce superbe déjeuner, nous nous sommes préparés pour quitter Carcassonne. Michel a eu la gentillesse de venir nous reconduire à Narbonne, où notre bus pour Barcelone partira.
BarceloneNous sommes arrivés, à Narbonne, vers les 10h15, et notre bus devait partir à 10h45. Mais le bus est arrivé à 11h00… et surprise… deux policiers attendaient le bus… Ils ont demandés la liste des passagers, faut dire que le bus arrivait de Toulouse. Ils sont entrés dans le bus et, en sont ressortis avec une jeune femme hispanique, qu’ils ont embarquée dans leur voiture…
Enfin c’est notre tour d’embarquer… nous n’étions que Joël et moi, ainsi qu’une vielle malcommode…à prendre le bus, il y avait déjà quelques personnes dans le bus. Nous nous sommes installés à l’arrière du bus, pour pouvoir abaisser notre siège si jamais nous avions envie de dormir durant le trajet… ce qui ne fût pas le cas.
Enfin on prend la route… direction Perpignan, où nous attend d’autres passagers. Ensuite, direction vers l’Espagne, où il y a eu deux arrêts, un de trente minutes à Figueres où nous avons « perdus » deux passagers… et un autre à Girona, avant de poursuivre vers Barcelone.
Dans le bus, il y en avait pour tout les goûts… des échevelés, des couples qui ne pensaient qu’a e bécoter… et un vieux qui c’est couché pas sur les deux bancs, mais sur quatre bancs…. Dont ses pieds, nu, traversait l’allé… pff… sans oublier un énergumène, dont Joël croyait qu’il était soit un futur Krishna ou bien un tibétain… lol Bref… on ne s’ennuie pas… Joël a même dit que ce n’était pas si pire le bus, de cette façon, nous avons vu du paysages.
Enfin on arrive à Estación Sants… Terminus ! Maintenant faut trouver le chemin pour aller chez Ramon, celui qui va nous héberger pour les 3 prochaines nuits. J’avais pris la peine d’imprimer le chemin via Google Maps, avant notre départ et, je pensais que c’était mieux de marcher vu la distance à parcourir de la gare routière au B&B… 15 minutes max. mais fallait compter le temps que cela nous prendrait pour identifier les rues… pourquoi ne pas faire un standard pour les noms de rues ? Et je suggère de la faire comme en Amérique… les afficher sur les coins des rues… pas sur les murs.
Après quelques détours et de mauvais mots québécois comme (bip) et (bip), nous avons trouvés la bonne rue et, la bonne adresse. Nous savions que Ramon ne serait pas là avant 18h45, alors, nous nous sommes mis a la recherche d’un endroit pour manger… après plusieurs échecs, nous avons trouvé un endroit… un endroit où personne ne parlaient soit anglais ou français…. Cet à ce moment que j’me suis dit que cela aurais été cool…. Des cours d’espagnole ! Nous avons expliqué via des photos et nos doigts (pour la quantité) ce que nous voulions à la madame… Nous avons pris des genres de sous-marin à la saucisse Francfort…. Avec deux cerveza… lol
RamonAprès ce petit encart, direction chez Ramon. Il est arrivé, il semble être très sympathique, et mettons qu’il est beau à regarder en plus… en fait il est sympathique ! On lui pose pleins de questions… et, nous avons appris que c’est impossible de souper, dans le quartier avant 20h30… à moins d’aller dans les endroits touristique. Ah aussi, Ramon as un fil de Ipod…. On va pouvoir charger nos Ipod… yeah ! Il ne reste qu’à trouver un convertisseur.
Demain, nous allons allez prendre le « turistic bus ». Car nous n’aurons pas le temps de tout voir, par nous même…. Alors avec ce bus, qui arrête aux endroits touristiques, nous aurons le temps d’aller à Montserrat.