Barils de rhum au Domaine Clément © André Lapointe

Dimanche ! Direction vers le centre de Fort-De-France. C’est totalement mort. Rien d’ouvert pour manger, à part le Mcdo et une pâtisserie. En revanche, le stationnement est gratuit.

On retrouve un peu partout les restes de la veille. Oui ça fête fort ici… des bouteilles vides, dans les poubelles – ici malgré la fête, on reste civilisé – des gens qui ne se sont pas rendu compte que la fête était finie et des touristes, comme moi, qui cherche un endroit où prendre un café.

L’endroit est trouvé: un bar d’hôtel – L’impératrice. Je m’installe près d’une fenêtre. Mauvais choix ! Une touriste fume juste en face de moi (sur la terrasse). L’hôtel semble être le lieu privilégiés des touristes “français” : couple, amis et familles se sont donné rendez-vous ce matin. Est-ce que c’est parce que c’est un endroit incontournable ? Ou bien le fait que tout soit fermés ? Je penche pour l’incontournable.

Enfin, Thierry arrive. Il m’amène au domaine Clément. Comme le nom l’indique, c’est un domaine situé à Le François et qui est aussi le lieu de fabrication du prestigieux Rhum Clément. Pour info, Le Rhum agricole Clément est produit à partir de la distillation directe du pur jus de canne. Mon “nouvel ami”, me fait faire des choses que je n’oserai jamais faire. Il me dit “Viens on va aller faire la dégustation des rhums .. c’est gratuit”. OK, pas de problème.

La salle de dégustation est située au bas du domaine. On prend les passes-gratuites (un simple sticker apposé sur le vêtement), et nous voilà dans la salle. Thierry m’invite à aller visiter les installations. C’est intéressant, sans plus. Après, on poursuit la visite du musée, oui en effet, la fondation du domaine offre des expositions – gratuite – aux visiteurs. Nous avons eu droit à l’exposition Renault. C’était, je l’avoue, intéressant. Après la visite, Thierry, enlève son sticker et me demande de faire la même chose.. et l’on monte les marches vers le domaine… ah le coquin ! Il ne voulait pas payer les 13 euros demandés pour visiter le domaine. Bon je me trouvais un peu “cheap” d’avoir fait ça, mais après la visite du domaine, ma culpabilité s’est envolé ! Le domaine est bien beau, mais 13 euros pour visiter une maison, c’est un peu chère, même très chère. Merci Thierry de m’avoir fait économiser un beau 20.00$ CDN. Nous avons repris le chemin vers la salle de dégustation et avons “dégustés” toutes sortes de rhums.. du cocktail au Rhum de millésimes.

Vue sur la plage © André Lapointe

On reprend la route vers Fort-De-France, mais j’ai un creux : je n’ai pas vraiment pris de déjeuner ce matin à part un café. Il m’offre d’essayer une chaîne de “fast-Food” martiniquais ; Snack Elizé. Nous y voilà. C’est “full plein” : l’attente est longue et le service mal organisé. Je choisis le “Super Madras” (Pain, Sauce « Madras », Boulette de viande, Fromage, Oignons, piment… et Oeuf). J’avoue que c’était pas mal bon et …. épicé !

De retour à Fort-De-France, Thierry et moi on se quitte. J’embarque dans ma petite voiture et go… en route vers le sud de l’île. Premier arrêt : la plage de la “Pointe du Bout”. Situé dans le secteur des Trois-îlets, cette plage est petite mais sympathique. Elle est bordée de petits hôtels très mignon et directement sur la plage.  Après quelques promenades sur la plage et dans les environs, je me retrouve sur le chemin du retour. J’avoue que la journée m’a épuisé. Ah au fait, ma peau commence à guérir. Hé oui la crème fait effet.