serkan_restoNous voulions un petit quelque chose de spécial pour Mardin, bon déjà que notre hôtel était quelques choses en soi, mais nous voulions un restaurant de qualité.

Nos amis, Stéphane et Renaud, nous avaient suggéré un  restaurant, le Cercis Murat Konagi… alors, nous l’avons mis sur nos choses à faire. Mais, ceci était, avant ma mise à pied temporaire au bureau… à ce moment-là, nous avions prévu pas mal de choses… que nous avons dû abandonner en cours de route.

Mais ! Un coup sur place, on sait dit… « why not », on peut bien se permettre une folie non? nous avons été sage et nous sommes sur place, pourquoi ne pas en profiter ?

Alors nous voilà au jour J !
La veille, nous nous étions informés sur les prix. On nous a dit que vendredi, il y avait que le menu à un prix fixe (70 lira par personne). Du coup on arrive sur place. Tout de suite, on découvre une ambiance de fou, des musiciens « live » et les gens se mettaient à danser tout partout… une vraie fête.

Serkan « accroche » le responsable et lui donne nos noms… là on nous informe que si l’on veut être dans la section « musique » c’est, 90 lira, par personne !! Quoi ? S’ils nous placent dans la pièce à côté c’est, 70 lira… pourquoi ne pas nous avoir mentionné ça hier ?

Après discutions entre nous, on se dit que la pièce à côté fera l’affaire ! Choix judicieux les amis ! Car on n’ose imaginer comment il aurait été difficile de se comprendre avec toute cette musique… mais bon c’est vrai que l’ambiance aurait été magique… mais nous n’avons pas de regret.

Voilà notre serveur, au nom de Soner, nous offre de choisir pour nous… il faut dire que ce serveur était de notre « bord ». On le laisse choisir… on verra bien ! Il ne peut pas se tromper.

Il commence par nous apporter le « fameux » vin de Mardin. En partant Serkan n’ai pas adepte de vin et encore moins de celui-ci. De mon côté, je le trouve correct. Bon je ne suis pas fin connaisseur de ce côté-là… Serkan demande si notre budget permet de prendre un « coke » à la place ! lol.

Allons s’y avec le décor. La pièce où nous étions était petite, mais était tout de même séduisante. Elle était un peu plus intimiste que la grande salle. Pour un souper romantique, c’est mieux. La décoration est simple, mais de bon goût.

Ah ! le premier plat arrive… Une salade au joli nom de « Roko Salad », qui consiste en une salade verte avec tomates et… Fraise ! C’est rafraichissant ! On aime bien.

Deuxième service ; « İkbeybet »… Une boule de blé rempli de viande hachée et cuite dans un bouillon. Et l’autre pièce du plat est une aubergine farcie à l’ail séché… nous n’avons malheureusement pas le nom de ce dernier. Encore une fois c’était succulent. Le goût de l’aubergine et l’ail c’est gagnant !

Troisième service ; « Alluciye » et « Incasiye ». Le « Aluciye » est fait d’agneau cuit avec de la jauge, du poireau et des oignons verts. En ce qui concerne le « Incasiye » c’est également de l’agneau cuit, mais cette fois-ci avec des quetsches (genre de prunes), de la sauce tomate, de la mélasse de raisin et un peu de piquant. Wow ! La combinaison de tout ça est sublime dans la bouche.

Quatrième service : Alors impossible de tout vous décrire… regarder l’image lol, mais une chose… ce plat était pour deux et nous n’avons pas tout mangé. En ce qui concerne les saveurs c’était très varié, du doux au piquant, en passant par le salé et un peu surette par moment.

cafe_kurde_1Cinquième service : Enfin, voilà nos plats principaux… De mon côté, j’avais un peu peur. Vu que nous avions laissé le serveur choisir pour nous, je me disais que peut-être il allait choisir un morceau de viande et un poisson. Bah non, nous avons été chanceux… deux pièces de viande.
Pour moi ce fut un « Dobo »… tout simplement de l’agneau, servi avec du riz. C’était wow ! Pour Serkan c’était un « Lamb Tandoor », une patte d’agneau, j’y ai goûté et il était très bon ! Bon, il faut dire que Serkan a dû se battre pour enlever les cordons…. Lol

Le dessert… « Semolina Halvah – version kurde », avec de la crème glacée « turc ». Le halvah est une composition pâtissière issue de deux traditions culinaires, sans qu’il soit possible de les relier entre elles. Une tradition turque à base de tahini, plutôt sèche, dense et friable, et une tradition indienne à base de semoule, légèrement gélatineuse et translucide. Alors, le « Semolina Halvah » est fait de semoule de blé, de sucre ou de miel, et du beurre ou d’huile végétale. Raisins secs, dattes, et autres fruits secs ou noix, comme les amandes, peuvent être ajoutés à la « Semolina Halvah ».

Pour faire passer tout ça… un thé turc, mais, aussi un café kurde qui est un peu comme le café turc, mais différent… surtout dans la présentation !

En résumé, nous avons aimé ce restaurant, il est sympathique, l’ambiance est géniale et la bouffe succulente… pour un touriste du moins. Car on ne peut comparer… peut-être qu’un Kurde trouverait cette bouffe ordinaire…

 

 

 

Une salade au joli nom de « Roko Salad »

Une salade au joli nom de « Roko Salad »

İkbeybet

İkbeybet

« Alluciye » et « incasiye »

« Alluciye » et « incasiye »

plateau divers

Dobo

Dobo

« Lamb Tandoor »

« Lamb Tandoor »

« Semolina Halvah – version Kurde »

« Semolina Halvah – version Kurde »

Café "Kurde"

Café « Kurde »

Café "Kurde"

Café « Kurde »

Café "Kurde"

Café « Kurde »