Enfin ! C’est ce matin, que nous prenons l’avion pour aller découvrir la seule ville fortifié (en totalité) en France, Carcassonne !
Hier, nous sommes entrés trop tard à l’appartement… nous n’avons pas eu le temps de terminer… alors ce matin, nous nous somme levés à 5h00, pour terminer la valise. Ce n’est pas une bonne idée de faire sa valise à la dernière minute… et à la noirceur. Nous nous sommes rendu compte de ce détail, un peu plus tard dans notre voyage.
Alors, nous avons marchés jusqu’à Denfert… pour prendre l’orlybus, qui allait nous emmené à Orly, d’où notre avion d’easyjet allait nous conduire jusqu’à Toulouse. Tout c’est bien passé, le fait d’avoir fait notre enregistrement en ligne et, de n’avoir que des bagages en main, ont fait que nous n’avions pas à faire la file pour s’enregistrez… c’est à faire.
Arrivé à Toulouse, nous nous sommes dirigés vers le bus qui fait la navette jusqu’à la gare, qui se trouve environs à 30 minutes de l’aéroport. Arrivé à la gare nous avons fait la file pour se procurer nos billets pour le train entre Toulouse et Carcassonne… Nous arrivons au guichet : « deux billets svp pour Carcassonne »… réponse du monsieur : « alors vous partirez à 12h15 pour une arrivé à 14h20 à Carcassonne, cela vous fait un total de 28 euros. L’autobus est au quai 25… » Quoi l’autobus ? « Monsieur nous voulons des billets de train svp »… « Désolé Messieurs, c’est la grève… pas de train »
Il est comme 10h30 am… on va s’installer à l’extérieur attendre le bus… il ne fait pas très très chaud…. C’est même froid ! 12h15, le bus arrive… un bus au nom évocateur de « Arc en ciel » !!!! On s’engouffre dans l’bus.
Le bus quitte la gare, presque complet. Nous pensions qu’il prendrait l’autoroute… ben non, il fait la « run de lait »… il traverse chaque petit village… et Joël, tout comme moi, avons remarqué qu’il n’y avait pas de « maudit français » dans ces villages. Ces villages sont vides.
Sur le chemin, quelques passagers ont débarqués dans ces villages fantômes… et deux ou trois perdus ont embarqués.
Lors du trajet, mon IPOD à lâché… plus de batterie. Premier flash… j’ai oublié dans la valise le fil pour brancher le IPOD sur mon ordinateur… et là… j’ai pensé au reste des choses oubliés… le fil pour charger la caméra Samsung… alors dès que la batterie de la Samsung sera a plat, Joël ne pourra pas utilisé la caméra. Et, nous avons aussi oublié… le convertisseur ! Alors moi non plus je ne pourrai pas charger les batteries de la Canon… à moins qu’on trouve un adaptateur, plutôt un convertisseur… fait chier !
Arrivé à la gare de Carcassonne, il fallait trouver le B&B. J’avais imprimé une map de Google… nous avons suivi le chemin tracé… sans trop de résultat… nous avons demandés à plusieurs personnes, si ils savaient où se trouvait la rue Tesseyre… personne ne connait ! Finalement, nous avons croisés deux p’tits vieux, qui nous ont indiqué le bon chemin, pour ensuite s’apercevoir, que si nous avions pris, le premier chemin à notre droite, nous nous serions rendu directement… mais ce chemin, vu du bout de la rue, d’après nous menait nulle part… erreur !
Enfin arrivé à cette charmante petite maison, situé à un croissement. Le propriétaire, Michel, nous as chaleureusement accueillie. Il nous a présenté notre chambre, au joli nom de « Cathrage ». Ah oui le B&B se nomme « Maison sans frontière ». Oui sans le « S » à frontière… c’est voulu.
Nous avons posé nos valises, et nous nous somme dirigé vers « la cité médiévale ».
Wow, c’est tout simplement spectaculaire !!! C’est vraiment un endroit à voir ! Ses rues fait de pierres, ses nombreux restaurants et bars, sans oublier ses boutiques souvenirs mais aussi artisanales. Et le plus important… cette ville est la seule en France, voir en Europe qui est entièrement fortifié ! Ce n’est pas rien. Seul petit problème… si tu veux manger entre 15h00 et 19h00… oublie ça… ils ne servent les repas qu’à partir de 19h00… Nous, on ne pouvait plus attendre… nous sommes partie chez McDo, en dehors de la cité bien sûr.
De retour à la chambre, avec mon code d’accès à internet… j’ai enfin eu accès à mes courriels… dont celui de la SNCF… qui avisait ses clients du risque de retard, voir annulation de certains de ses trains… j’suis allé voir sur leur site, pour voir si notre train de demain matin, était toujours valide… ben non ! Celui entre Carcassonne et Narbonne « annulé » et celui entre Narbonne et Barcelone… « Annulé » aussi.  Ish quesqu’on fait ? C’est bien beau Carcassonne… mais on a vite fait le tour mettons…
J’ai passé une bonne partie de la soirée à chercher sur le net, sur le site de la SNCF, une solution de rechange… j’ai même eu l’aide de Jacinthe (Merci!), sans aucun résultat… j’ai eu un de ces mal de tête… heureusement que Joël dormait déjà lorsque j’ai eu cette mauvaise nouvelle… alors j’ai fermé l’ordi et essayé de dormir… devinez… j’ai comme pas trop dormis.
Nous avions demandé à Michel de nous réveiller à 6h00, car nous voulions aller à la gare, voir les solutions de rechange… mais à 5h00 nous étions déjà réveillés… J’avais annoncé à Joël la mauvaise nouvelle, juste avant de me coucher, la veille, pendant une ou deux minutes où il s’était réveillé. Au levé, on s’habille… je demande à Joël s’il a bien mis les bas, que nous avions lavés la veille dans le sac… euh… non. On « pack nos p’tits » pis on s’en va à la gare, Michel qui semble moins stressé que nous, nous dit que si il y a des problèmes de revenir et, qu’on trouvera une solution. Arrivé à la gare… ben il y avait quelques personnes et « nobody » pour aider qui que ce soit… Sur le panneau, on pouvait y lire que les trains étaient, en majorités, tous annulés.
On décide de retourner à la chambre, pour accéder à internet, car le Mcdo, situé directement en face de la gare et, avec accès internet, n’ouvre qu’à 8h00…
Après nos 15 minutes de marches, et avec le bon trajet, cette fois-ci, nous arrivons au B&B et, Michel nous ouvre la porte. On lui explique le cas… on se mets sur le net et, on regarde le fameux site de la SNCF… Aucun train de la France, vers l’Espagne en ce 18 octobre… que ce soit de jour ou de nuit, qu’il parte de Toulouse, Narbonne ou même Perpignan… nothing ! Là on capote !!! Car on ne veut pas passer nos vacances à Carcassonne…. Comme mentionné… c’est beau.., mais…
Nous avons même songé un moment, à prendre un train vers Paris, il y en avait un qui partait vers les 15h30… Nous avions pensé aussi de louer une voiture… mais j’ai laissé mon permis à Montréal… pas vraiment de besoin ici. Et quelqu’un à lancé l’idée du bus ! Je pense que c’est Isa… car mon facebook c’est fait allé… je n’avais plus de solutions là…
Vite vite, on regarde… il y a un bus qui part de Narbonne demain à 10h45,  pour une arrivé à Barcelone à 16h00 (environs). C’est bon mais ça règle pas le problème… comment on fait pour aller à Narbonne ? Les trains vers Marseille, ne fonctionne pas ! Michel nous dit « pas de problème, si vous devez partir de Toulouse ou de Narbonne, j’irai vous reconduire demain » ! C’est tu pas gentil ça hein ?
Billets de bus réservé… là Michel nous dit que nous pouvons dormir ici ce soir, sans problème, mais que nous devrons changer de chambre. Nous aurons la « Dakkar ».
Je vous ai dit qu’il fait un froid de canard ici présentement ? Bah, moi j’ai juste un petit manteau de Sono… pas trop chaud, pis en plus avec des manches courtes… ouch !
On part magasiner… Michel nous dit que les boutiques ouvrent vers les 12h30 au centre-ville (un centre-ville de 10 boutiques….lol), on passe le dit centre-ville… les boutiques, en majorités sont fermés et vont ouvrir que vers les 14h00 ! Ben voyons. On décide d’aller manger et, en passant de retourner à la gare… à ce sujet, Joël, me dit qu’il n’a jamais autant visité de gare de sa vie… lol. À la gare… toujours pas un (bip) de chat ! On va manger au Le Bistro, un petit resto très sympas, qui nous à été suggéré par Michel.
On repasse au centre-ville, qui est aussi sur notre chemin pour retourner au B&B… on y retrouve un Celio*… on voulait pour moi un chandail chaud, car j’ai vraiment froid, mais aussi des bas pour Joël et moi. Oublier encore une fois Celio* ils ont de très beau chandail abordable… mais combiens trop petit… lol. Finalement, j’ai trouvé mon bonheur chez « Jules » et, Joël au Monoprix.
De retour à la chambre… Joël fait un somme et moi une mise à jour du blog… et aussi un triage de photos.
Après sa pose, on décide d’aller faire une petit virée dans « la cité »… nous avons trouvé un raccourci… faut le faire après une seule journée ici… lol Un petit pont, à deux centimètres de l’Aude (fleuve), qui nous emmènent directement au pied du château… au lieu de faire le grand tour… nous apprendrons par la suite que Michel ne suggère pas ce trajet à ses locataires… car des fois il y a montée des eaux et…. Plus de pont !
Autant le centre-ville est dépouillés de ses habitants le matin, que la « cité » est dépourvu de touristes le soir après 19h00… les seuls rares que nous avons vus, ils étaient dans les restaurants..
En somme, voilà notre mésaventure dans cette belle cité qu’est Carcassonne ! Demain si tout va bien et que dieu le veut… nous serons à Barcelone… ou nous attend Ramon !

Album photo