Déjà notre dernière journée à Barcelona ! Ben oui à cause des grèves en France, nous avons perdu une journée et, nous pensons que cette journée aurait été nécessaire pour approfondir notre visite de la ville de Gaudi.
Pour cette dernière journée, nous avions choisis de visiter l’abbaye, qui a une renommé international… et j’ai nommé « Montserrat ». Nous avions achetés nos billets, la veille, sur « la rambla », via un kiosque prévu à cet effet. Le billet, au coût de 23 euros, inclus : billet de métro (a/r), le train aller/ retour vers Montserrat, le téléphérique vers Montserrat, deux autres téléphériques (St-Joan & Ste-Cova).
Alors, on quitte le B&B pour prendre le métro, une première pour nous. Le métro est assez moderne, mais comme à Paris, du moins sur certaine ligne du métro parisien, il faut appuyer sur un bouton pour ouvrir la porte du wagon… Ah oui, avant tout ça… notre billet ne fonctionne pas ! Heureusement il y avait un préposé, il nous a ouvert la barrière, sans problème… ce fût le même cas, pour le train, où nos billets ne fonctionnaient pas non plus… pfff….
Nous arrivons à la gare de Montserrat. C’est à cet endroit que l’on va prendre le téléphérique pour monter dans la montagne. La préposée de « la rambla », nous avait fortement suggérer de prendre le téléphérique au lieu du train à crémaillères… et honnêtement, elle avait tout à fait raison !
Non mais quelle vue nous avons eu à partir du téléphérique, ouf ! Monter vers les nuages et, surtout faire une ascension dans la brume, c’est tout à fait spectaculaire, aucun regret de ce coté là. Premier arrêt, la boulangerie / boutique de l’abbaye, où nous avons achetés des pains aux chocolats, fait sur place, des souvenirs et pour finir à la cafétéria pour prendre un café (avec nos pains)… Savoureux !
Nous avons par la suite, fait un tour directement à l’abbaye, Joël en as profité pour faire brûler un lampion. À 13h00, il y à une chorale qui interprètent des (naturellement…) des airs religieux. Donc vu qu’il n’était pas encore l’heure, nous avons décidé d’aller voir la « Vierge noire », qui se trouve, près de la crypte, juste derrière l’hôtel… Il y avait, bien sûr, une file d’attente. Malgré les indications de garder le silence et, ce dans plusieurs langues…… ben plusieurs personnes n’ont rien compris….
L’abbaye se remplissait à grande vitesse, et nous, nous étions toujours en file… alors on oublie la chance de s’assoir à cet endroit… Il est 12h58, enfin, nous sommes passés devant la Vierge, petite pensée, et hop ! On sort ! Car faut pas « niaiser », il y a foule.
On se dirige vers l’intérieur, pour entendre la chorale… après une chanson, nous en avions assez… lol
Nous avons plutôt pensé, monter plus haut dans la montagne, en prenant le téléphérique Ste-Joan… au coût de 7,25 euro (mais plus tard, nous avons vérifié sur notre billet, et avons lus qu’il était déjà compris dans notre forfait…. alors c’est à vérifier si vous acheter un forfait..). Encore une très belle vue, très très impressionnant.  Un coup en haut, nous avons pris un petit chemin, pour prendre une petite marche et, c’était vraiment splendide. Si nous avions eu plus de temps, nous aurions pris une plus longue marche, car il y avait des parcours entre 10 minutes et 2h40… mais on devait revenir à Barcelone pour maximum 17h00, car nous quittons BCN, ce soir par avion… à 20h45.
Montserrat, un endroit à voir, c’est magique.
De retour vers Barcelone, toujours en train, nous avons eu le même problème avec notre billet de métro… encore une fois une préposée, nous as laissé passés.
18h00, heure de dire au revoir à Ramon. Nous avons eu droit à deux beaux becs… sur les joues… lol
Direction la station de gare Sants, pour prendre le train, direction aéroport. Pour l’achat du billet, nous avons essayé par les guichets automatiques, mais ceux devant nous, ne prenaient que la monnaie… shit ! On se mets en ligne, devant un guichet, avec du personnel, pour se procurer ces fameux billets.., mais la file est lonnnnngueeee. Pendant que Joël reste en ligne, j’essaye de trouver un autre moyen, pour acheter les billets, car il est 18h35 et le train quitte à 18h40. J’ai trouvé un guichet qui acceptait l’argent papier (yeah), je prends deux billets, fait signe à Joël et, on se dirige vers les quais de train. Mais quels quais devons nous prendre ?!??! Je m’informe auprès d’une préposée, qui ne parlait pas un mot anglais…  J’ose « Aeropuerto » ? Il dit « Nuevo » ! Cool, on court vers ce quai, il est 18h39, on embarque, je demande vite « Aeropuerto? » … « SI », les portes se ferment.
Arrivé à l’aéroport, on cherche le terminal C… car nous n’avons pas à attendre en ligne pour l’enregistrement, car j’avais déjà fait sur le net, je vous le conseil fortement si vous êtes pour voyager avec Easyjet… c’est vraiment efficace. Alors on va vers ce terminal, qui est comme vraiment loin… on y arrive enfin ! Les douanes, super facile, tout va bien, on embarque sur notre vol. Une autre envolée sans problème.
Arrivés à Paris, on espère prendre le car Air France… mais pas de service vers Montparnasse. Ont se dirige vers le RER, encore une fois des guichets qui ne prennent que la monnaie (bip).
Je cherche (encore) un préposé… nous en trouvons un. Le mec super sympa, il nous donne nos billets et, vu notre accent, devine que nous sommes Québécois, et nous explique qu’il arrive de vacances, qu’il était à Montréal, en septembre… et, qu’il aimerait y vivre ! Comme c’est devenu une habitude chez Joël…. Il dit qu’il est la bienvenue au Québec. Joël invite chaque français à venir au Québec…. C’est weird !
Bien arrivé chez Isa, vers les minuit, eux qui pensaient que nous arrivions que dimanche au soir…. Surprise !

Album photo